Barrage de Belly

Juste en amont du village de Belly Djimbara, un deuxième micro-barrage fut construit en 1998.Son alimentation est uniquement assurée par les eaux de pluies qui y ruissellent à partir de juin.

De même que pour celui de Koussan, la digue céda en 2008. Un programme de réhabilitation est actuellement en cours afin de rendre ce site à nouveau fonctionnel. En effet, il constituait alors un large plan d’eau de 40 ha, conservant l’eau toute l’année. Les premières études ont révélé que ce site était alors particulièrement important pour l’avifaune, et surtout pour les migrateurs paléarctiques (tourterelles des bois, hirondelles rustiques, chevaliers, bergeronnettes…) qui y trouvaient une grande étendue d’eau douce sur leur passage. C’est notamment pour cette raison que ce site et le village de Belly, en bordure nord de la RNC et faisant partie de la Communauté rurale de Sinthiou Fissa, furent intégrés à la réserve.

Le site sert également à l'abreuvement du bétail, à l'irrigation des cultures, de point de baignade pour les infos, d'endroit où faire la lessive...